Kasàlà

Kasala RogerLe Kasàlà, art du lien et de l’émerveillement : célébrer la vie dans la personne.

Hérité de son Afrique natale, le kasàlà, art de la célébration tel qu’il a été appris, déployé et transmis par Jean Ngo Semzara Kabuta, constitue une véritable école de l’émerveillement. Bien plus qu’un concept ou une méthode, le kasàlà est un lieu, un espace jubilatoire, à la fois philosophique et poétique, où on apprend à célébrer la Vie par-delà les personnes.

La notion de célébration est ici soigneusement choisie. Elle fait référence à cet extraordinaire pouvoir du kasàlà de créer des conditions pour que s’installe un espace sacré, bien que laïque. Un espace qui accueille un ensemble de rites, de récits, de relations et de signes, qui rassemblent en un moment et en un lieu donnés, une communauté qui veut renforcer sa cohésion, honorer son passé et s’ouvrir à ce qui vient. Nous sommes ici dans une expérience singulièrement éprouvée et collectivement partagée.

Dans un atelier de kasàlà, tous les participants ont l’occasion de s’approcher d’eux-mêmes et des autres, de la vérité qui habite chacun et nous transcende tous. Ils peuvent ainsi être dans la découverte de leur vrai visage, de leur juste parole, singulière, habitée de manière autonome, digne et responsable. À cette école de la dignité humaine et de la résistance émerveillée, l’expérience est non seulement savoureuse, mais elle est aussi transformatrice, occasion de renaissance. Le kasàlà, école de présence et de réjouissance, est un cadeau inestimable que l’Afrique offre au monde à travers le précieux travail de Jean Kabuta, fils de sa terre, de ses langues et de ses sagesses.

Jeanne-Marie Rugira

 

Exemple du premier Kasàlà de R.F. écrit en atelier

Je suis Roger Loup-patient-des-forêts

Fils de Hugo-malin-pêcheur-de-truite

Je hurle à l’injustice

Je pleurs le malheur qui s’abat sur l’humain

Mes larmes sont salées

Et brûlent les plaies de mon cœur

Je suis sensible, je l’avoue

Face à l’austérité, je me bats au quotidien

Pour les bienfaits de la nature

Pattes-de-loup, empreintes visibles de ma chasse

Je suis à l’affût de celui qui jette l’opprobre aux démunis

Je suis Loup-aimant-la-meute, celui qui protège

Et accompagne les siens

J’allie ainsi force et équilibre